Translate

vendredi 17 janvier 2014

Butterfly / Papillon

Tout murmure de sensibilité trouvera ici un cœur,
« La solitude plaît aux incertains »,
Que de solitudes pour une seule âme !
Que de peurs pour un seul cœur !
Des mots non-dits, j’ai hâte de les voir imprimés
Mais peur aussi de les casser…
Errant de l’une à l’autre idée,
Sans savoir laquelle dévoyer,
Je les présenterai comme confiseries douces-amères,
Oubli momentané ou porte condamnée…
« Carpe diem » à jamais…


Un fil nous lie à des idées, à un passé,
Électrique dans l’instant
Sans artifices, ni contingences,
Un interrupteur coupe la course des étoiles,
Les myriades étincelantes,
Les mires de l’orgueil,
Orgueil du mâle qui croit
Et veut connaître l’unité,
Cet espace non délimité,
Ramené à une cage,
Ramené à une âme…


Tu ne connaîtras pas la fin…
Mourir à l’aube du jour naissant…
Comme un papillon se pose et ferme ses ailes…


15/09/93 – 8/05/95 et 28/03/01
sd


Any rustle of sensibility will find here a heart,
"Solitude please the uncertain",
Too much solitude for a single soul!
Too much fears for a single heart!
Words unspoken, I look forward to seeing them printed
But fear also to break them …
Wandering from one to another idea,
Not knowing which one leads me astray,
I shall present them as bittersweet candies,
Momentary oversight or condemned door
"Carpe diem" for ever …

A thread binds us to ideas, from the past,
Electrifying the instant
Without subtleties, nor contingencies,
A switch cuts the course of stars,
The glittering myriads,
The almighty sensation of the pride,
Pride of the male which believes
And wants to know unity,
This space never bounded,
Returned to a cage,
Returned to a soul…

You will not know the end…
Die at the dawn of the rising day…
As one butterfly lands and closes its wings.


Enregistrer un commentaire