Translate

samedi 18 janvier 2014

Le serpent des rivières et des fleuves / The snake of slow torrents and rivers

Je suis le serpent des rivières et des fleuves
Je suis sur la pente des rives humides
Je suis sur la piste des fauves affamés
Avoir quitté ma tanière
Sur une odeur passagère
Femelle assoiffée de sang, déveine délaissée

Je suis le serpent des rivières et des fleuves
Je suis la serre des âmes ignorées
Je suis la terre des corps désirés.
Peut-être quelque poulet ou faisan égaré,
Viendra-t-il s’oublier entre mes serres acérées ?
Peut-être pourrais-je savourer leur chair aimée…

Je suis le serpent des rivières et des fleuves
Je suis, au gré des courants, vert ou bleu
Je suis la fuite des filets aux fonds sans fin…
Voyager, ne voir que la terre argileuse
Ou se cogner à la pierre des chemins domestiqués
Laisser une écaille flotter et miroiter au soleil,

Je suis le serpent des songes, des mensonges
Je suis langueur et longueur,
Je suis le serpent-oiseau des rivières et des fleuves…
                            libre enfin.


23/04/93
sd


I am the snake of slow torrents and rivers
I am on the slope of wet banks
I am on the track of starving fawns
Having left my den
On a fugitive perfume
Female thirsty for blood, abandoned bad luck

I am the snake of slow torrents and rivers
I am the greenhouse of unknown souls
I am the ground of desired bodies.
Maybe some chicken or misled pheasant,
Will forget itself between my sharp claws?
Maybe I could savor their tasty flesh…

I am the snake of slow torrents and rivers
I am, following the stream, green or blue
I am the leak of nets in endless depths…
Travelling, only searching for the clay soil
Or banging in the stone of domesticated paths
Letting a scale float and glitter into the sun,

I am the snake of dreams and lies
I am slowness and length,
I am the snakebird of rivers and skies…
                        free at last.
Enregistrer un commentaire